Menu

Suivi participatif présence grands prédateurs

Votre présence sur le terrain peut jouer un rôle important.

Communiqué de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

DGest-loupTout usager de la nature est un jour amené à croiser un animal sauvage ou domestique mort dans le milieu naturel.

Cette mortalité peut provenir de différentes origines dont les plus courantes sont les maladies, les accidents de tous types (chutes, collisions avec un véhicule...), ou la prédation.
Le département de l'Aude possède sur son territoire la présence ponctuelle ou continue de deux grands prédateurs que sont l'ours et le loup.

Pour déterminer leur présence, l'État s'appuie sur des réseaux multi-partenariaux de collecte d'indices de présence : poils, crottes, empreintes, ou prédation sur des animaux domestiques ou sauvages.
DGest-ours

Afin d'améliorer ce suivi, il est important que chaque personne rencontrant un indice de présence ou la mort d'un animal prédaté ou consommé pour lequel l'ours ou le loup pourrait être à l'origine, puisse en faire part au service départemental de l'Office National de la Chasse et la Faune Sauvage de l'Aude.

Pour cela, les règles principales à suivre afin que les données soient exploitables sont les suivantes :

- si Indices de présence : avant toute chose faire une photographie de la vue générale des lieux où se trouve l'indice. Ensuite faire une photographie zoomée sur l'indice. Si possible, relever les coordonnées GPS (en précisant l'unité de mesure : lambert II étendu, lambert 93....). Situer les lieux sur un plan cartographique. Préciser de quel indice il s'agit (griffure sur un arbre, empreinte, poils.....).
 
Enfin, ne pas toucher ou prélever l'indice au risque de fausser d'éventuelles analyses génétiques, ou prise de mesures sur le terrain par un agent formé et habilité à effectuer cette mission.Protéger les crottes ou les empreintes à l'aide de branchage, de pierre ou d'une bâche afin d'éviter leur altération. Et prévenir le service départemental de l'Office National de la Chasse et la Faune Sauvage de l'Aude.

- si présence d'un animal sauvage ou domestique mort : prendre une photographie de la vue générale des lieux où se trouve l'animal. Ensuite faire des photographies zoomées sur l'animal permettant de visualiser d'éventuelles morsures, lésions ou consommations. Si possible, relever les coordonnées GPS (en précisant l'unité de mesure : lambert II étendu, lambert 93....). Situer les lieux sur un plan cartographique. Préciser s'il y a du sang présent autour du cadavre, si la mortalité semble récente, si l'animal présente des traces de morsure et s'il a été consommé.
Préciser où se situe les traces de morsures.
En présence de consommation, préciser la zone concernée et la quantité prélevée. Précisez si des os ont été brisés, si la consommation s'effectue suite à l'ouverture de la cage thoracique et si elle concerne du muscle ou des viscères.
 
Préciser si l'animal a été consommé par des charognards (renard, vautours...) en le justifiant par la découverte de crottes ou de plumes à proximité de la carcasse.
Enfin, ne pas toucher ou prélever le cadavre au risque de fausser d'éventuelles analyses génétiques, ou prise de mesures sur le terrain par un agent formé et habilité à effectuer cette mission.
Protéger le cadavre à l'aide de branchage ou d'une bâche afin d'éviter une éventuelle consommation par des charognards qui ferait disparaître les indices permettant de confirmer ou non une prédation de l'animal découvert. En dernier lieu prévenir le service départemental de l'Office National de la Chasse et la Faune Sauvage de l'Aude.

- observation visuelle : si vous avez vu un ours ou un loup, contactez l'Office National de la Chasse et la Faune Sauvage de l'Aude qui complétera une fiche « observation visuelle ».

contacts du service départemental de l'ONCFS :logo-oncfs
Soit par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Soit par téléphone au 04-68-24-60-49

L'adresse mail, ou un répondeur téléphonique vous permettront de donner votre identité, adresse, numéro de téléphone, adresse mail, lieu de la découverte et les informations relevées, afin que les personnes compétentes puissent réaliser le protocole approprié à ce type de découverte.
Retour en haut

Inscription à notre lettre d'information

logo-tourisme